Salut à vous !
Etant donné que j'ai eut une réponse suite au message précédent, je vais donc tenter de reprendre une activité (merci donc à Léo qui fut la première à se targuer d'un fantastique "je m'emmerde au taff, donc oui !", et non je ne romance pas du tout).

Donc pour reprendre l'activité du blog, quoi de mieux qu'un petit cours de rattrapage sur les déboires depuis le déménagement ? Ca va être long, mais ça occupera au moins la dame Léo pendant quelques minutes de ses ereintantes journées de travail. Je ni'ronise pas, je vous rappel que je suis fonctionnaire maintenant...
Je vais pas trop trop vous parler du déménagement en lui même, qui a été calamiteux, long, et épuisant, ça risquerait de me rappeler de mauvais souvenir même si, dans l'absolu, ça c'est pas plus mal passé que le précédent. C'était juste très différent. Et on était aidé d'Indous-roumains. Ou un truc du genre. Y a presque pas eut de casse, mais bon...

Non, aujourd'hui, je me contenterais de faire une petit pèle-mèle des grands événements qui se sont produits ces derniers temps... comme une bande annonce de ce qui vous attend, si vous préférez... Avec des surprises, du sang, de l'angoisse, de la peur, des révélations, de l'amour, des combats de coqs et des effets spéciaux invisibles !
Donc, si on devait résumer ce qui s'est passé ces derniers temps, je parlerais entre autre d'une famille qui s'est agrandie par deux fois, puis qui a diminuée, d'une intrusion et d'un vol qui m'ont marqué au plus profond de mon être (oh, quand te reverais-je, appendice adoré !), un remix de l'arche de Noé, les turpitudes trubilantes de la baignoire à remous et de sa soeur jumelle, sans oublier le passage à l'âge ingrat et ses pertes d'avantages.

Comme dirait l'autre: c'est tout, pour le moment...